Attention au risque de tularémie

Plusieurs cadavres de lièvres atteints de tularémie, maladie transmissible à l'homme, ont été découverts ces dernières semaines dans le secteur.

lièvre

La tularémie, qu’est-ce que c’est ?

C’est une maladie qui se transmet de l’animal à l’homme. Elle est liée à une bactérie Francisella tularensis. Les lièvres, les tiques mais aussi les rongeurs comme les rats, souris, écureuils, peuvent en être porteurs. A moindre risque, un animal domestique peut être contaminé. La maladie ne se transmet pas d’homme à homme.

Comment la maladie se transmet-elle ?

La tularémie se transmet à l’humain à la suite d’un contact direct (toucher) avec un animal infecté, plus facilement si les mains de la personne comportent de petites plaies. La contamination peut également se produire lorsqu’une personne inhale, ingère ou reçoit dans les yeux des poussières ou des gouttelettes contaminées.

Quels sont les symptômes chez l’humain ?

Le plus souvent, les symptômes généraux de la maladie apparaissent abruptement de 3 à 5 jours (parfois jusqu’à 14 jours) après l’exposition à la bactérie : fièvre, frissons, douleurs musculaires diffuses, fatigue et maux de tête. Les symptômes de la tularémie varient selon la porte d’entrée de la bactérie.
Si, dans les jours qui suivent un contact avec un lièvre ou avec un autre animal sauvage, vous présentez des symptômes, vous devez consulter un médecin et mentionner cet événement. Pour traiter la maladie, l’administration précoce d’un antibiotique est généralement recommandée.

Comment prévenir la maladie ?

  • Évitez de toucher tout animal sauvage mort ou malade, y compris un lièvre ou un petit rongeur. Avertissez vos enfants : « Regardez de loin et ne touchez pas ! ».
  • Portez des gants imperméables (caoutchouc, plastique vinylique ou latex), un masque et des lunettes si vous devez manipuler le cadavre d’un lièvre (bord de route par exemple).
  • Après toute manipulation, lavez-vous immédiatement les mains et les bras en les savonnant bien.
  • Faites bien cuire la viande de gibier (sans couleur rosée) : une cuisson adéquate détruit la bactérie à l’origine de la tularémie.
  • Évitez que votre animal domestique entre en contact avec la carcasse d’un animal sauvage. Ne nourrissez pas les animaux domestiques avec la viande ou les abats d’un animal sauvage.